Symbolique du cheval

Symbolique du cheval

La mort peut être symbolisée de nombreuses façons. Les différentes cultures en ont bâti des représentations variées notamment au travers d’espèces du monde animal qualifiées de psychopompes, comme le corbeau. Le cheval est une des figures les plus présentes dans les différentes mythologies, pouvant être grande faucheuse en sabots ou guide des âmes dans l’au-delà.

Le cheval dans la mythologie

Le cheval chez les celtes

Le cheval est un symbole chthonien, c’est-à-dire qu’il est rattaché à la Terre et au monde souterrain. Il incarne ainsi une représentation de la mort, comme c’est le cas de la Grande faucheuse en occident.

Les légendes celtiques présentent plusieurs montures qui ont un rapport avec la mort, que ce soit en l’infligeant à leurs adversaires ou en interagissant à celle de leur maître. Ainsi, en Irlande, le Rouge de Rosées, destrier du héros Conal Cernach, était un cheval à tête de chien qui tuait ses ennemis en leur déchirant le flanc.  Cuchulainn, lui, possédait deux chevaux à l’intelligence humaine : le Gris de Macha, roi des chevaux d’Irlande, et le Sabot Noir. Alors que son maître se prépare pour sa dernière bataille, le Gris refuse d’être attelé au char et verse des larmes de sang. Plus tard, il mènera Conal Cernach vers le corps de Cuchulainn, tandis que le Noir va se noyer de désespoir.

Les chevaux de mort et de cauchemar sont également nombreux. Le March-Malaen (malaen signifie qui engendre le mal) est l’un des trois fléaux de l’île de Bretagne. Les Kelpies d’Ecosse, eux, sont des chevaux-démons. Le folklore breton regorge d’histoires relatives à des chevaux diaboliques, qui entrainent les voyageurs et les précipitent dans des endroits marécageux.

Généralement, ces chevaux noirs peuvent être le diable, un démon, un damné, une âme en peine, ou bien il s’agit de la monture d’un héros de ces chasses maudites, dont le plus célèbre est sans doute le roi Arthur, condamné à poursuivre un gibier inaccessible dans une course sans fin.

Le saviez-vous ?

Dans ses plus ancienne représentations, le roi Arthur était accompagné dans sa chasse d’une meute de chiens blancs à la poursuite d’un lièvre.

Le cheval chez les Nordiques

La mythologie nordique est notamment marquée par le cheval Sleipnir, le destrier à 8 pattes que seul Odin, le roi des dieux du Nord, peut dompter. Sleipnir est né du dieu de la discorde Loki et de l’étalon Svadilfari, il symbolise la force, la vitesse extrême et ses dents sont gravées de runes magiques.

Sleipnir peut voyager sur les mers et dans les airs. Il galope vers le soleil et l’arc-en-ciel ardent pour redescendre vers le Royaume des morts, ainsi il atteint les Enfers brumeux pour y guider les âmes des guerriers morts au combat. Ici, le cheval a donc une fonction de guide, de véhicule, pour les esprits des mortels vers le Valhalla.

Le cheval dans la démonologie

Parmi les démons vivant en Enfer, on trouve notamment Orobas : un démon mi-homme et mi-cheval. Par sa condition, Orobas est cavalier de lui-même, ce qui manifeste une domination totale de l’esprit chez lui. Il possède la connaissance de la création du monde et une grande sagesse, ses réponses aux questionnements sont toujours d’une extrême justesse. C’est un puissant prince des enfers, à la tête de 20 légions d’esprits.

Le saviez-vous ?

Le nom d’Orobas vient d’un terme latin : Orobias, qui définit une sorte d’encens.

Le cheval chez les Grecs

Dans les mythologies grecques, les divinités sont dites chthoniennes. Le cheval a, lui aussi, toujours été associé aux ténèbres telluriens : il peut aussi bien surgir des entrailles de la Terre que des abysses des Mers.

Le cheval est ainsi une créature à la symbolique complexe. Il apporte la vie et la mort, il est assimilé au feu et à l’eau. En effet, ces deux éléments ont une double signification totalement opposée : le feu est vivifiant et destructeur, l’eau source de vie ou asphyxiante.

 

72 % des Français pensent qu’il est important de pouvoir préparer ses obsèques à l’avance.
Et vous ?
Pour vous aider, Simplifia propose un service en ligne de devis simple, rapide et gratuit.

Articles qui pourraient vous intéresser :

Symbolique du corbeau La mort peut être symbolisée de nombreuses façons. Les différentes cultures en ont bâti des représentations variées notamment au travers d...
Thanatos, dieu de la mort dans la mythologie grecque Dans chaque civilisation, on retrouve des figures personnifiant la Mort : Ankou chez les Bretons, le mythe de la Faucheuse dans les pays occident...
Yama, dieu de la mort dans les religions indiennes Dans beaucoup de religions ou mythologies, la mort est personnifiée. La Faucheuse en Occident, Ankou chez les Bretons, Thanatos chez les Grecs, e...
Symbolique des pierres tombales Au XIXe siècle, l'art funéraire atteint son apogée. Il est alors courant d'agrémenter sa sépulture de représentations architecturales et d'o...