Symbolique du corbeau

Le corbeau et la mort

La mort peut être symbolisée de nombreuses façons. Les différentes cultures en ont bâti des représentations variées notamment au travers d’espèces animales qualifiées de psychopompes. Le corbeau est la figure la plus récurrente. Simples messagers ou véritables divinités mortuaires, ils sont directement associées au trépas.

Le corbeau dans la mythologie

Le corbeau chez les Grecs

Selon la mythologie grecque, le corbeau serait blanc de base et était le serviteur et messager d’Apollon, dieu du soleil. Ce dernier chargea l’oiseau de surveiller sa bien-aimée, Coronis. Cependant, le corbeau laissa un mortel séduire Coronis dans un moment de distraction. Apollon, fou de rage, la tua d’une flèche et maudit le corbeau en rendant son plumage noir.

Apollon envoya également l’oiseau chercher de l’eau, mais il fut distrait par un figuier dont les fruits n’étaient pas encore mûrs. Le corbeau se posa sur une branche de l’arbre et préféra attendre que les fruits soient comestibles. Le dieu le punit alors une nouvelle fois, le condamnant à mourir de soif.

Le corbeau était également le premier compagnon d’Athéna, déesse de la guerre et de la sagesse, qui s’en sépara et le remplaça par une chouette car il était trop bavard.

C’est à cause de ces histoires que le corbeau devint un oiseau de malheur chez les Grecs, vis-à-vis de son égoïsme, sa négligence et sa désobéissance.

Le corbeau chez les Nordiques

Dans la mythologie nordique, le corbeau possède une symbolique aussi bonne pour les Norrois que sombre pour leurs victimes. Les messagers d’Odin sont deux corbeaux : Hugin rapportant la pensée et Munin rapportant la mémoire. Les corbeaux sont utilisés sur les armoiries, les drapeaux et les voiles des navires. Ils annoncent la mort, ou tout du moins la bataille, qui attend la cible des attaques de ces peuples guerriers.

En Suède, les corbeaux étaient également la représentation des fantômes des personnes assassinées, tandis qu’en Allemagne, ils symbolisent les âmes damnées.

Le saviez-vous ?

En vieux norrois, le mot « hrafn » qui signifie « corbeau » était utilisé dans les périphrases pour parler de victoire et d’effusions de sang.

Le corbeau chez les celtes

Le corbeau accompagne de nombreuses divinités guerrières ou mortuaires de la mythologique celte, notamment Bodb, dont le nom veut dire « corneille » et qui était une déesse de la guerre. Messager des dieux sur Terre, il symbolise aussi la partie sombre de la psyché humaine, une part de ténèbres tapie au cœur de l’âme humaine qui peut s’avérer bénéfique une fois réalisée et apprivoisée.

Le saviez-vous ?

Dû à son caractère charognard, le corbeau venait souvent se nourrir sur les champs de batailles. L’expression « le corbeau t’a percé » qui voulait dire « tu es mort » était alors employée à l’époque.

Et ailleurs ?

Le corbeau est aussi un symbole sombre dans d’autres croyances :

  • En Allemagne, on disait dans l’ancien temps que s’il se posait sur le toit d’une maison où la mort s’était installée, l’âme du défunt était alors damnée.
  • En Inde, le corbeau est un messager de la mort, il annonce son passage.

Le saviez-vous ?

En France, lors de l’épidémie de peste au Moyen-Âge, les médecins de peste chargés de s’occuper des malades de la peste bubonique portaient des masque en forme de tête de corbeau au long bec crochu, pour se protéger.

Le corbeau moins sombre

En Chine et au Japon, le corbeau est un symbole de gratitude et est lié à la famille. En effet, l’oiseau nourrit ses parents, ce qui est très proche de la tradition dans ces cultures. Selon la mythologie chinoise, le corbeau est un animal solaire. 10 corbeaux à trois pattes se seraient envolés de l’arbre du Levant pour apporter la lumière sur le monde. Cependant, ils amenèrent une chaleur intenable sur Terre et Yi le Bon archer en abattit 9 pour sauver le monde. L’oiseau survivant se trouve dans le soleil et représente un principe créateur.

En Afrique noire, il a le rôle d’animal totem. C’est un guide et un esprit protecteur en prévenant les hommes des dangers qui les attendent.

Le corbeau dans la religion

La religion catholique

Le corbeau est porteur de mauvaises nouvelles. C’est le premier oiseau que Noé a envoyé vérifier si la Terre redevenait habitable, mais il revint bredouille. Ce trait de mauvaise augure a été renforcé lorsque la colombe blanche revint ensuite avec une branche d’olivier. Sa couleur noire est le symbole de la mort et des cataclysmes.

Le saviez-vous ?

En Ukraine, on dit qu’au paradis, les corbeaux étaient multicolores. C’est lorsque Adam et Eve ont été déchus qu’ils ont obtenu cette couleur noire, quand ils ont commencé à se nourrir de cadavres.

La religion musulmane

Encore une fois, le corbeau est un oiseau de malheur, il annonce un mauvais présage. Dans le Coran, c’est un corbeau qui a montré à Caïn comment inhumer son frère assassiné, Abel.

 

72 % des Français pensent qu’il est important de pouvoir préparer ses obsèques à l’avance.
Et vous ?
Pour vous aider, Simplifia propose un service en ligne de devis simple, rapide et gratuit.

Articles qui pourraient vous intéresser :

Thanatos, dieu de la mort dans la mythologie grecque Dans chaque civilisation, on retrouve des figures personnifiant la Mort : Ankou chez les Bretons, le mythe de la Faucheuse dans les pays occident...
Yama, dieu de la mort dans les religions indiennes Dans beaucoup de religions ou mythologies, la mort est personnifiée. La Faucheuse en Occident, Ankou chez les Bretons, Thanatos chez les Grecs, e...
Pluton, dieu des Enfers dans la mythologie romaine De nombreux civilisations ont une figure associée à la Mort : Ankou chez les Bretons, le mythe de la Faucheuse dans les pays occidentaux, etc...
Symbolique des pierres tombales Au XIXe siècle, l'art funéraire atteint son apogée. Il est alors courant d'agrémenter sa sépulture de représentations architecturales et d'o...