Les funérailles pour animaux

Les pratiques de funérailles pour les animaux

Avec plus de 50% de la population française qui possède un animal de compagnie, les funérailles pour animaux deviennent de plus en plus fréquents. Si la majorité préfère incinérer le corps de leur compagnon, il est aussi possible de l’enterrer dans son terrain ou dans un cimetière pour animaux. Ces pratiques peuvent, cependant, être soumises à une certaine réglementation.

L’incinération

La crémation du corps d’un animal est aujourd’hui la méthode la plus utilisée, surtout dans les grandes villes où il est plus compliqué de procéder à une inhumation.

Il suffit pour cela de porter le corps de l’animal chez le vétérinaire qui le gardera en chambre froide jusqu’au moment de l’incinération, pour favoriser sa conservation. Il est aussi possible de l’amener directement au crématorium pour animaux.

Il existe deux modes de crémation pour les animaux de compagnie :

  • L’incinération collective (40 à 100€) : l’animal est incinéré avec d’autres corps et il est impossible de récupérer les cendres. Les cendres seront emmenées sur un site réservé et spécialement dédié à la dispersion.
  • L’incinération individuelle (90 à 170€) : plus chère, elle permet de récupérer les cendres dans une urne remise aux propriétaires.

Le saviez-vous ?

Il est possible d’organiser une cérémonie avant que l’animal ne soit incinéré, comme dans le cas des funérailles d’un être humain.

L’enterrement chez soi

L’inhumation d’animaux est régie par le Code rural. L’article L226-2 fait part d’un certain nombre de contraintes à respecter pour que l’animal puisse être enterré dans le jardin ou tout autre terrain appartenant à son propriétaire :

  • L’animal doit peser moins de 40kg
  • L’endroit de l’inhumation doit se trouver à au moins 35m des premières habitations
  • Il est interdit d’enterrer le corps dans un sac plastique (préférez une boite en carton ou un linge)
  • Le trou doit faire au moins 1m de profondeur, pour que d’autres animaux ne puissent pas le déterrer
  • Le corps de l’animal doit être recouvert d’une couche de chaux vive

Concernant les animaux de plus de 40kg, il faut faire appel à un équarisseur afin qu’il vienne chercher l’animal sous deux jours (Article L226-6). Le décès d’un animal de plus de de 40kg non-déclaré peut entrainer une amende de 3750€ (Article L225-5). Le corps doit être isolé et être touché le moins possible jusqu’à l’équarissage.

L’enterrement en cimetière animalier

En France, il existe une vingtaine de cimetières pour animaux. Les fidèles compagnons de leur maître peuvent ainsi être inhumés et disposer d’une sépulture sur un espace réservé.

Comme pour les cimetières traditionnels, les tarifs d’inhumation varient selon le type de prestation et la zone géographique : de 160 à 600€ pour une inhumation en cercueil et jusqu’à 1000€ dans un caveau en béton. La concession est renouvelable annuellement (75 à 90€ par an). Des coûts auxquels s’ajoutent la pierre tombale, les ornements, etc. si les maîtres le désirent.

Le saviez-vous ?

Il existe des services de pompes funèbres pour animaux proposant le même type de prestations que les agences traditionnelles. Le transport du corps peut être pris en charge par ces dernières et être facturé 50 à 100€.

Retrouvez la carte des cimetières animaliers à :

Asnières-sur-Seine (92) ; Barinque (64) ; Bayonne (64) ; Beaumont-sur-Lèze (31) ; Cadaujac (33) ; Cagnes-sur-Mer (06) ; Douains (27) ; Durtal (49) ; Garnat-sur-Engièvre (03) ; Maizières (54) ; Marcoussis (91) ; Marseille (13) ; Nîmes (30) ; Niort (79) ; Quaëdypre (59) ; Saint Leu d’Esserent (60) ; Saint-Paul-de-Loubressac (46)

 

72 % des Français pensent qu’il est important de pouvoir préparer ses obsèques à l’avance.
Et vous ?
Pour vous aider, Simplifia propose un service en ligne de devis simple, rapide et gratuit.

Articles qui pourraient vous intéresser :

L’aquamation Inhumation et crémation sont aujourd'hui les deux principales méthodes pour faire disparaître le corps du défunt, et les seules légales en Fr...
L’humusation des corps L'humusation est une alternative verte aux funérailles traditionnelles. Ce nouveau concept n'est pour l'instant autorisé nulle part. En Franc...
La cryogénisation La crémation et l'inhumation sont les deux seules pratiques funéraires autorisées en France. Cependant, d'autres techniques, comme la cryogéni...
La promession En France, seules l'inhumation et la crémation sont pratiquées et légalement autorisées. Il existe, cependant, de nombreuses autres techniques...