Comment rédiger un faire-part de décès

Faire part de décès

Le faire-part est le courrier envoyé aux proches du défunt afin de leur annoncer son décès. Il les informe sur la cérémonie d’obsèques qui a eu lieu en son honneur.

Le faire-part de décès

Le faire-part a pour but d’informer les proches du décès, d’une manière plus personnelle et directe que l’avis de décès. Il est généralement envoyé sous deux semaines à partir de la date du décès, notamment lorsque les obsèques sont réalisées en comité restreint.

Il permet également d’apporter plus d’informations que la rubrique nécrologique en précisant, par exemple, les circonstances du décès (longue maladie, accident, etc.), les titres, fonctions ou décorations éventuels du défunt, etc. On fait également figurer sur le faire-part une énumération de tous les membres de la famille du défunt allant jusqu’aux cousins issus de germains.

Les pompes funèbres sont généralement également habilitées pour faire imprimer des faire-parts. Ces derniers sont facturés entre 70 et 150€, selon les prestataires, auxquels il faudra ajouter les frais d’envoi.

La lettre d’invitation aux obsèques

Le faire-part n’est là que pour informer a posteriori du décès et de la cérémonie. Pour les personnes que l’on désire informer et convier aux obsèques, on envoie une lettre d’invitation aux obsèques qui doit alors être imprimée et envoyée dans les plus brefs délais.

Contrairement au faire-part qui présente tous les membres de la famille du défunt, la lettre d’invitation ne cite que les proches parents dans cet ordre : le veuf/la veuve, les enfants et petits-enfants majeurs, les grand-parents, les frères et sœurs et leur conjoint. Les autres membres de la famille sont ensuite regroupés sous la formulation « et toute la famille ».

L’origine du faire-part

Le document s’apparentant le plus au faire-part fait son apparition au XVIIIème siècle. Il s’agissait d’un petit billet que les familles aisées faisaient porter à des destinataires choisis pour informer d’un décès. Ce concept reprenait celui des affichettes qui étaient mises aux murs de la ville et répertoriait tous les décès récents, mais d’une manière plus sobre et donc personnelle.

En 1793, ces affichettes disparaissent mais les billets continuent à circuler sous forme de lettres ornées de symboles révolutionnaires afin de s’attirer les bonnes grâces du peuple au vue des mœurs de l’époque. On constate aussi la disparition des titres du défunt, jusque-là mis en avant, au profit des liens de parenté, les noms connus valant autant leur titre. On notait ainsi « Feu Monsieur X, époux de X, père de X, etc. » au lieu de « Feu Monsieur le baron de X ». C’est de cette tradition anti-révolutionnaire que vient l’énumération des noms que l’on affiche encore aujourd’hui.

Les faire-parts commencent réellement à se démocratiser vers 1850. On retardait alors de plus en plus les inhumations, ce qui donnait plus de temps à la distribution. Cette période est aussi marquée par le développement de l’éducation qui limitait de plus en plus le nombre de familles complètement analphabètes et donc incapables de lire le faire-part. De même que les familles commençaient à se séparer : les enfants quittaient la campagne de leurs parents pour rechercher du travail en ville.

Modèle de faire-part

Son époux

Monsieur X (prénom et nom)

Ses enfants

X et Y (prénoms seuls)

Ses petits-enfants

X, Y, X et Y (prénoms seuls)

 

ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de

Madame X (prénom et nom)

Survenu le [date du décès] à [lieu du décès] à l’âge de X ans

La cérémonie aura lieu le [date de la cérémonie] à [heure de la cérémonie]

À [lieu de la cérémonie (édifice religieux, salle, etc. + ville)]

L’inhumation/la crémation aura lieu au [nom du cimetière ou du crématorium + ville]

 

72 % des Français pensent qu’il est important de pouvoir préparer ses obsèques à l’avance.
Et vous ?
Pour vous aider, Simplifia propose un service en ligne de devis simple, rapide et gratuit.

Articles qui pourraient vous intéresser :

La nécrologie Avis de décès, faire-part de décès, nécrologie... Derrière ces trois termes se cache la même idée : l'annonce publique de la disparition d...
L’avis de décès à travers le temps L'avis de décès annonce le décès d'une personne via la rubrique nécrologique d'un journal, selon le souhait des proches du défunt. Avant d'...
Comment rédiger un avis de décès ? Contrairement au certificat de décès établi par le médecin et à l'acte de décès délivré par la mairie, l'avis de décès n'est pas obliga...