L’avis de décès à travers le temps

L'historique de l'avis de décès presse

L’avis de décès annonce le décès d’une personne via la rubrique nécrologique d’un journal, selon le souhait des proches du défunt. Avant d’être imprimée dans la presse, l’annonce du décès se faisait uniquement par voie orale puis par affichage public.

Naissance et évolution de l’avis de décès

L’annonce des morts par voie publique a débuté au Moyen-Âge, en parallèle du développement des métiers du funéraire. On apprenait alors le décès de quelqu’un par l’intermédiaire du « clocheteur de morts » qui arpentait les rues en récitant le nom du défunt, le jour et l’heure des funérailles.  Tout en demandant une prière pour le salut de son âme, il agitait une cloche à la manière d’un crieur public. Ces recommandeurs des trépassés seront finalement remplacés par les crieurs public qui reprendront les décès dans leurs annonces quotidiennes.

Le saviez-vous ?

Il était de coutume d’offrir un verre au clocheteur, dans chaque maison où vivait un proche du défunt, si bien qu’il lui devenait difficile de se souvenir des noms des défunts et des dates des obsèques avant la fin de la journée.

Ces crieurs seront finalement remplacés pour faire part du décès avec le développement de l’imprimerie. La population pouvaient prendre connaissance des décès grâce à des affichettes placardées sur les murs des villes et les portes des églises.

Cette pratique continuera jusqu’au XIXème siècle. Elle existe toujours dans certaines petites communes où les habitants ont encore l’habitude d’aller voir les avis de décès affichés sur les vitrines des pompes funèbres.

Le saviez-vous ?

Les avis de décès par affichettes ont émergé vers 1745 avec les Affiches de Paris lancées par le libraire Antoine Broudet.

Par suite logique, avec l’évolution de l’éducation et des systèmes d’impression et de presse, les affichettes disparaîtront au profit des avis de décès publiés dans les journaux.

L’avis de décès à travers le monde

En Europe occidentale

Les normes et les habitudes concernant la publication des avis de décès varient peu d’un pays à l’autre. Les avis de décès doivent mentionner les nom, prénom, et date de décès du défunt, ainsi que la date, l’heure et le lieu de la cérémonie funéraire. Généralement, ils doivent être publiés au plus tard 2 jours avant les funérailles afin de permettre aux personnes susceptibles d’avoir connu le défunt de prendre connaissance du décès. L’ajout d’une photo du défunt est possible mais encore peu répandu.

Ces informations peuvent parfois être complétées, comme en Allemagne (Todesanzeige) où l’on recommande aussi de préciser les titres et distinctions du défunt, ainsi que sa profession.

Le saviez-vous ?

Le plus vieil avis de décès connu, datant de 1753, est allemand : il s’agit de celui de M. Johann Albercht Cramer, décédé à l’âge de 70 ans dans la ville de Ulm, au Sud de l’Allemagne.

Aux États-Unis

Les avis de décès (obituaries) détaillent plus la vie du défunt en mentionnant en plus son parcours scolaire (école, diplômes, etc.), ses professions, ses intérêts, etc. Les avis de décès américains comportent aussi pour la plupart une photo portrait du défunt. Cette pratique y est beaucoup plus développée qu’en Europe et en France.

Les journaux américains proposent deux « formules » pour les avis de décès : l’avis de décès « classique » qui retrace une partie de la vie du défunt selon plusieurs critères et l’encart commémoratif avec un texte écrit directement par des membres de la famille.

En Europe de l’Est

Dans certains pays d’Europe de l’Est, comme la Bulgarie, les avis de décès ne sont pas publiés dans la presse et sont toujours affichés en public sous la forme d’affichettes présentant le nom, la date de naissance et de mort du défunt, une photo et la date et le lieu des funérailles.

 

72 % des Français pensent qu’il est important de pouvoir préparer ses obsèques à l’avance.
Et vous ?
Pour vous aider, Simplifia propose un service en ligne de devis simple, rapide et gratuit.

Articles qui pourraient vous intéresser :

La nécrologie Avis de décès, faire-part de décès, nécrologie... Derrière ces trois termes se cache la même idée : l'annonce publique de la disparition d...
Comment rédiger un avis de décès ? Contrairement au certificat de décès établi par le médecin et à l'acte de décès délivré par la mairie, l'avis de décès n'est pas obliga...
Comment rédiger un faire-part de décès Le faire-part est le courrier envoyé aux proches du défunt afin de leur annoncer son décès. Il les informe sur la cérémonie d'obsèques qui ...