Après un décès : que devient le compte individuel du défunt ?

Que devient le compte individuel d'un défunt ?

En cas de décès, le devenir d’un compte bancaire varie suivant le type de compte (compte individuel ou compte joint). Au décès du titulaire, tous les comptes bancaires individuels sont bloqués par la banque, et ce jusqu’au règlement de la succession.

En principe, la banque n’enregistre plus aucune opération. Cependant, elle accepte d’encaisser ou de débiter du compte, des sommes provenant d’opérations qui ont eu lieu avant le décès (les factures arrivées à échéance avant le décès, les chèques émis par le défunt, par exemples, sont prélevés).

La loi prévoit qu’en cas de décès de la personne qui a procédé au dépôt sur le compte, les fonds déposés ne peuvent être rendu qu’à l’héritier. En présence de plusieurs héritiers,les fonds sont rendus à chacun d’eux, en fonction de leurs parts dans la succession.

Il est nécessaire de remettre à la banque, dans les plus brefs délais, les moyens de paiement du défunt (carte bleue, chéquier).

À savoir : 

Afin de régler les frais d’obsèques, la banque peut prélever un montant maximal de 5 000 € sur le compte du défunt. Certaines banques plafonnent ce prélèvement à 3 050 €. Si les héritiers ont avancé les frais d’obsèques avec leurs deniers personnels, la banque est obligée de les rembourser grâce à l’argent présent sur le compte du défunt, là encore, dans la limite de 5 000 € maximum.

Courrier :

Dans le mois suivant le décès, il faut envoyer un courrier en recommandé aux organismes financiers concernés.

Pièces à joindre :

  • Acte de décès
  • Numéro de contrat
  • Numéros de compte
Nous vous proposons un service d’aide aux démarches administratives après décès pour vous accompagner dans toutes vos formalités.

Articles qui pourraient vous intéresser :

Que deviennent les comptes bancaires après le décès ? Un décès a un impact sur tous les organismes financiers auxquels le défunt était rattaché, ce qui entraîne des démarches supplémentaires p...
Que devient le compte joint en cas de décès ? Il est de coutume pour un couple marié d’ouvrir auprès d’un établissement bancaire un compte joint. Un compte est joint lorsqu’il y a une...
Bénéficier d’une assurance vie après un décès Lors d’une succession, des personnes non avisées conseillent parfois aux bénéficiaires d'une assurance-vie de ne pas révéler au notaire l'e...
L’assurance décès L’assurance décès est un outil de prévoyance : c’est-à-dire que l’assuré souscripteur paie une prime annuelle, qu’il ne récupèrera pas,...